Parentalité Proximale ? oui. Parentalité Distale aussi. Bref Parent.

Edit: cet article traitre de l’étiquette qu’un parent utilise pour définir sa parentalité. Je parlerais plus en longeur des parents maltraitant et de nos dysfonctionnements qui peuvent faire mal à nos enfants.

imageIl y a souvent une volonté de mettre une étiquette à sa parentalité, à la définir. Certes toute choses qui existe à un nom. Sauf que ces étiquettes ne parle pas de la réalité complexe et parfois du sens même des mots. Dans parentalité positive, bienveillante, authentique, respectueuse, il existe une opposition implicite très connoté négative, malveillante, fausse, irrespectueuse. Hors ces étiquettes que nous voyons comme positive, pouce en haut comme dirais mon deuxième enfants sont très défini. Hors donc tout parents à ma connaissance cherche une bienveillance, une éducation qui sera positive pour faire germer des valeurs, et le respect aussi. Simplement parce que nous mettons dans ces concepts différentes définitions. Certains verrons dans une punition privative un acte bienveillant qui permet de montrer que dans la vie tout n’est pas acquis, d’autre trouverons au contraire que c’est violent. Et je ne peux être juge de qui à raison ou tord. Simplement parce que c’est une question de philosophie de vie. Mais je suis certaines que chacun s’envisage comme au plus juste de ses choix.

imageIl y a un terme qui me parle, sûrement parce que j’aime lire le sens des mots : proximal. Il y a une notion qui parle de notre capacité au contact. L’oppose n’en reste pas moins positif. Parce que j’aime ce que j’y lis. l’adjectif proximal parle de ce qui est au plus proche du centre du corps, au coeur et connecté , en lien. C’est important car distal n’enlève pas le lien au corps, ai coeur , la connexion. Dans une perspective parental, nous oscillons entre distal et proximal. Et nos enfants aussi. Parfois nous pouvons, parfois je peux supporter que les enfants soit coller à moi, physiquement, émotionnellement… même souvent. Et je peux saturer. J’ai besoin de distance physique ou émotionnel. Parce que je suis humaine, parce que je ressent des choses, parce que la peau reste un organe qui me met en lien avec l’extérieur et que j’en suis extrêmement consciente. Et peux importe pourquoi, cela appartient à chaque histoire. mais que je sois dans une capacité proximale ou distal, je suis toujours relié à ma parentalité, mon amour pour mes enfants.

imageL’avantage de ces deux termes c’est qu’il laisse libre de qualifie le lien en fonction de l’instant. Suis-je en lien avec ma responsabilité de parents, mon affection, mon amour pour, mes devoirs parentaux? Cela apparentient à chacun et aux temps de la vie, à nos capacités et nos douleurs.

Je suis corporellement souvent ouverte à mes enfants, à leur besoin de toucher, de respective dans le contact. Parce que pour moi, c’est plus pratique, j’utilise des portes-bébé. D’autre seront plus à l’aise avec leur bras.

imagePuis j’y met d’autre choses : le holding, le handling, l’attachement, et mes perspective du lien, de la relience à mes enfants et là. Je suis parfois dans une parentalité proximale, parfois dans une parentalité distale parce que je suis en lien variable, circonstanciel et sans culpabilité extérieurs … juste avec mes écueils t mon auto jugement vis à vis de moi et cette exigence sans fin. 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s