À propos

Présentation du blog, etc.

Le but, l’objectif, l’envie bien modeste de cette espace de parole, c’est de partager. Partager des pensées, contradiction assumé, envie, espoir, remise en question, remise en cause…

Le tout sous la couleur d’un féminisme profond, d’un choix de parentalité tout aussi profond. J’ai des convictions et envie de les voir « sur papier virtuel »

Je ne prétends pas avoir la vérité. Et j’ai tendance à m’éloigner quand on se positionne ainsi.

Je suis formatrice, partageuse de savoir et de réflexion. J’ai dû être conteuse dans une autre vie vu mon talent pour l’oral ! J’aime surtout inviter les gens à réfléchir, convaincu que chacun à la capacité à trouver ses réponses. Je crois que le dialogue aide au positionnement personnel

Je suis aussi, et cela me tiens à cœur autant que mon féminisme, et que bien d’autre aspect de ma vie Trans*.

Je réfléchis beaucoup sur le féminisme, ma façon d’être femme, mère, les dogmes des courants de pensés, et j’ai toujours quelques chose à dire.

J’ai beau réfléchir, parfois je dis des conneries, comme tout le monde, j’utilise des raccourcis, etc. Mon avis est donc parfois en auto-contradiction assumé. Et j’admet mes erreurs. Sachez aussi que parfois on dit une connerie sous le poid des filtres de notre éducaiton et culture. Bref, je suis humain•e.

En quelques mots réducteur et fourre-tout : Je suis…

Femme, Féministe, Multi casquette, Créative, Photographe… Mère étiqueté « Maternante Proximal » Revendicatrice, Doula, Accompagnage du féminin Transmetteuse et partageuse de savoir. 

Poétesse des fautes d’orthographe, dyslexique; dysorthographie chronique en tentative de sevrage…

Langage non-sexiste

Dans la mesure du possible, de mon attention et du sujet, j’essaie d’avoir une écriture qui se veut « non-sexiste ». Parfois, nous avons de vieux réflexe, et piff, paff pour, je ne m’en aperçois pas. Parfois, c’est le sujet qui veut ça.

J’ai choisi par rapport à mon genre de rester sur le féminin par habitude.

J’utilise donc majoritairement des termes epicènes, je préfère le point médian [·] aux parenthèses, trait d’unions, majuscule, et je m’autorise l’usage de terminologie trans-sexe (« Illes » ou « els » pour « Ils et elles », « celleux » ou « ceulles » pour « celles et ceux », « chanteureuses » ou « chanteuseurs »… etc). Mais aussi si je parle d’une bébée, je rajoute le e.

C’est comme ça, épuicétou. Je ne vous demande pas d’adhéré.

En savoir plus :

Tu as envie de m’écrire une bafouille ? Un mot doux? Un mot qui pique ?

 

Publicités